Actualités

Cette association propose aux diplômés de l’Université d’Aquitaine un lieu de rencontre qui leur permette de garder vivante leur curiosité intellectuelle et de s’intéresser vivement à la vie de la Cité et de la Région.

-Le colloque international  2024 consacré à l'oeuvre de Lydie SALVAYRE aura lieu en sa présence les 14 et 15 mars, en partenariat cette année avec l'équipe Plurielles de l'Université  Bordeaux-Montaigne.

ACTUALITES 2024

- Le colloque international  2024 consacré à l'oeuvre de Lydie SALVAYRE aura lieu en sa présence les 14 et 15 mars, en partenariat cette année avec l'équipe Plurielles de l'université de Bordeaux-Montaigne.

-Assemblée Générale Extraordinaire: le mercredi 10 avril à 10 heures à l'Université Bordeaux-Montaigne, Salle des thèses,  Maison de la Recherche.

-La remise du Prix ARDUA 2024 aura lieu le mercredi 10 avril  à 11 heures à l'Université de Bordeaux-Montaigne( tramB-arrêt Montaigne-Montesquieu), Salle des Thèses, Maison de la Recherche.

                                          LE GRAND PRIX 2024 : Jean-Noël PANCRAZI, pour l'ensemble de son oeuvre.

- Assemblée Générale  2024 se tiendra début mai 2024.

-La rencontre en Aquitaine de la mi-novembre sera organisée autour de l'oeuvre picturale de notre ami  Patrick Feyler

 

ACTUALITES 2023

   Nécrologie:

Message de Gérard Peylet, Président de l'ARDUA :

Françoise Argod, dont nous avons appris la disparition hier, a fait toute sa carrière à Bordeaux. Agrégée de Lettres modernes, elle a été Maître  de Conférences, puis Professeur dans l'Université de Bordeaux. Auparavantcette agrégée de lettres modernes avait exercée le métier d'orthophoniste. Elle a aussi dirigé dans l'équipe LAPRIL, le centre Montaigne et, avant sa retraite, co-dirigé dans l'équipe CLARE, le projet transversal "Educations et humanisme". Elle a fondé à Angers et dirigé, pendant de nombreuses années, les Lyriades de la langue française. Dans ce cadre,  elle a organisé à Angers des rencontres de haut niveau.

Spécialiste de la langue française, elle a écrit de nombreux ouvrages sur la langue et la littérature ( en particulier sur Du Bellay ). Menbre du CERVIN (Centre d'Etudes et de Recherches sur la VIgne et le Vin ), elle a co-dirigé et porté jusqu'à son achèvement l'important ouvrage collectif  Voyage aux pays du vin, Histoire, anthologie, Dictionnaire ( Robert  Laffont, collection Bouquins 2007 ).

Son dernier ouvrage, de grande ampleur, préparé avec Patrick Voisin, est paru en 2019 aux éditions Féret de Bordeaux : Les mille et un mots des mets et des vins, Histoire culturelle, dictionnaire français et rancophone.

Tous ses anciens collègues peuvent témoigner de sa gentillesse, de sa disponibilité, de sa modestie rare et de son courage.  Sa présence dans cette université était rayonnante et généreuse. Elle a fait preuve d'une infatigable activité d'enseignement, de recherche, d'écriture. A toutes ces compétences, nous avons envie de rajouter, même si elle n'en parlait pas, de ses belles qualités artistiques de peintre amateur.

Une collégue qui l'a bien connue écrit ces mots si justes ; " Il est des personnes dont on conserve tant le souvenir énergique et souriant qu'on ne peut se résoudre à les imaginer disparaître".

Ses obsèques ont été célébrées le vendredi 8 décembre à 15 heures en l'église Saint Louis des Chartrons à Bordeaux.

 

    Rencontre avec Marc Petit Les imaginaires de Marc Petit


    Jeudi 9 novembre 2023 de 13h30 à 18h Entrée libre et gratuite Auditorium Bibliothèque Municipale de Bordeaux

    13h30 Accueil et Ouverture
    Gilbert Pons : Le Nain Géant, un feuilleton initiatique
    Fabienne Marié-Liger : Art, initiation et quête, dans "l'autobiographie fictive" Architecte des glaces de Marc Petit

    Agnès Lhermitte : MARCUS PARVUS AUSONIUS


    15h Table ronde dirigée par Agnès Lhermitte et Gérard Peylet
    Jean-Luc Moreau : Marc Klein et Mardochée Petit : quand nouvelle se fait la fiction
    Gérard Peylet : Lecture d'une nouvelle, d'un conte et d'un roman de Marc Petit (Le Revizor de Lubomir, La nuit du sorcier, Séraphin ou l'amour des ombres) à la lumière  de son essai Eloge de la fiction
    Chantal Detcherry : L'enchanteur enchanté. Sur les peintures de Marc Petit

 

La remise des Prix ARDUA 2023 aura lieu le mardi 4 avril à 10h à l'Université Bordeaux-Montaigne : Salle des Thèses, Maison de la Recherche. tram B arrêt Montaigne-Montesquieu

- LE GRAND PRIX 2023 sera remis à Lydie SALVAYRE pour l'ensemble de son oeuvre.

- LE PRIX Yolande Legrand sera remis à Michel REY pour l'ensemble de son oeuvre.

- LE PRIX des Premières Réalisations sera remis à Stéphane EMOND pour son récit Argon

Plan universite 1

 

 

Le Colloque International 2023 consacré à l'oeuvre de Carole MARTINEZ aura lieu en sa présence le 4 avril après-midi à l'auditorium Bibliothèque Mériadeck et le 5 avril à l'auditorium de la Bibliothèque Mériadeck de Bordeaux (Entrée libre et gratuite) :

Si aujourd'hui un écrivain se souvient de l'étymologie commune du texte et du tissu, c'est bien Carole Martinez. En ne  publiant que quatre romans en quinze ans, Le coeur cousu (2007, Prix Renaudot des Lycéens, parmi huit autres prix), Du Domaine des Murmures (2011, Prix Goncourt des Lycéens), La Terre qui penche (2015), Les Roses fauves (2020), Carole Martinez a choisi l'écriture de la patience, du mûrissement et de la traversée des temps.Quatre romans poétiques, parfois polyphoniques, particulièrement inventifs, nourris de l'imaginaire de nos contes, ces livres racontent les voies oubliées des femmes, toutes si singulières et toutes si proches les unes des autres. C"est l'odyssée littéraire du féminin qui vient jusqu'à nous, celle des secrets et des blessures, celle de l'héritage et du tissage, celle des secrets  inaccessibles et des voix fantomatiques, celle du profond jadis, mais sans nostalgie. Ces femmes fragiles et puissantes et incertaines et merveilleuses s'escriment à nouer et dénouer des liens.

 

Carolemartinez 5

 

 

ACTUALITES 2022

 

NÉCROLOGIE:

 C'est avec une grande tristesse que les Arduans ont appris le disparition de Monique Verret.  Nous adressons notre soutien, notre amitié et nos sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses amis.

  • Message de Claude-Gilbert et Geneviève Dubois :

Monique, tu nous as quittés en ce début de Juin 2022.

Dans un souffle tu as disparu, avec cette extrême discrétion qui était toujours la tienne, au retour d’un voyage à Paris où tu avais, encore une fois, étanché ta soif culturelle.

Ton souvenir est singulièrement attaché à ces soirées d’été, que vous organisiez, Guy et toi, à Cambes, pour les feux de la Saint-Jean, réunissant tous tes amis à la nuit tombée, sous tes grands chênes.

La brise était légère, on y lisait des poèmes à la lueur des flammes. Des textes enchanteurs, subtils, profonds s’élevaient en grésillant vers les étoiles.
De grands oiseaux de nuit envoutaient dans leur mystère ces moments de partage et d’émotion.

Tu nous avais aussi préparé de délicieuses gâteries que nous dégustions aux alentours de ta maison, en circulant de table en table.

Tu aimais ces moments uniques, où , du fond des âges, montait une chaleureuse communication humaine. Chacun de nous se souvient de ces soirées de Juin, qui continuent d’éclairer nos cœurs.Inscrite dans la tradition, tu aimais l’Ardua avec ferveur, tu as contribué à ses exigences de qualité, d’accueil, d’excellence. Tous tes amis t’en gardent une reconnaissance émue.Tu t’es envolée, un soir de Juin, comme une de ces petites braises qui rejoignent les étoiles.

  • Message de Gérard et Michèle Peylet :

On ne peut évoquer ton souvenir Monique sans celui de Guy qui nous a quittés en 2013. Membre fondateur de l’ARDUA, il a été actif, lui aussi, jusqu’à ses derniers jours.

On ne peut se souvenir des soirées de Cambes sans penser au couple fusionnel de Monique et Guy qui faisait preuve d’hospitalité, d’élégance et de tact vis-à-vis de tous leurs invités.

Le temps ne semblait pas avoir de prise sur leur généreuse et unique façon de nous recevoir, de fêter la Saint Jean et l’amitié. Guy s’occupait des vins, du feu. Une sorte de jeunesse éternelle donnait à ces soirées à Cambes une ambiance qu’on ne peut oublier.C’étaient des moments hors du temps. Après le repas, on allait au fond du parc allumer le feu de la Saint Jean préparé par Guy. Ceux qui le voulaient bien lisaient un poème, chantaient un air…Ces moments, loin de toute mondanité, de toute forme convenue, où chacun librement dévoilait un aspect de sa personnalité, étaient des moments neufs, chaque année réinventés.

Après la disparition de Guy en 2013, Monique a continué avec courage, fidèle à leurs engagements, notamment vis-à-vis de l’ARDUA, sans se plaindre jamais. Incapable aussi de quitter la maison du bonheur où elle conservait tous les livres de Guy. Ce couple exceptionnel et si discret nous manque aujourd’hui.

 

&JEUDI 17 NOVEMBRE 2022 

à l'auditorium de la  Bibliothèque Municipale de Bordeaux,

85 cours du Maréchal Juin

( Entrée libre et gratuite )

 

RENCONTRE AVEC

Michel Prat, écrivain, Fabienne Marié-Liger, plasticienne

Un dialogue de notre temps

Rencontre 17 novembre prat marie html 3dbd5519

 

"un jour j'écrirais pensais-je en usant de ces glissements progressifs

j'agrègereais ma lueur de luciole à la Voie Lactée"

 

1er-2 juillet 2022

 

MARIE-HELENE LAFON

de la source vive

à la création

1er et 2 juillet 2022

Entrée libre et gratuite

Université Bordeaux Montaigne

Bibliothèque Municipale

 

ACTUALITÉS 2021

les 2, 3 decembre.............Colloque International Tahar Ben Jelloun en présence de l'écrivain à l'auditorium de la Bibliothèque municipale 

                    HISTOIRE, RACINES, MYTHES : UNE EXPLORATION  DE L'HUMAIN

TAHAR BEN JELLOUN, écrivain, poète et peintre,  est né en 1947 à  Fès au Maroc. Après des études de philosophie à l'université de Rabat, il part pour la France et obtient un doctorat de psychopathologie sociale. En 1985, il publie le roman L'enfant de Sable qui rencontre un grand succès, puis il est lauréat du Prix Goncourt pour La nuit sacrée en 1987. Il construit une oeuvre riche composée de romans, de poésies et d'essais, notamment à  visée pédagogique comme Le Racisme expliqué à ma fille en 1998. L'ensemble de ses textes,  au croisement d'influences  française et marocaine,  se caractérise par un principe dialogique entre les cultures.

 

 

 

Pont de pierre

Actualités 2020

 

GEORGE SAND DE l'UNIVERSEL à l'INTIME : "L'ŒIL DU CŒUR "

Grand écrivain romantique, George Sand est un des auteurs en qui s'incarne l'esprit du temps où elle vécut, ses passions,  ses aspirations, ses déceptions. On la trouve liée à tous les grands courants aussi bien politiques,  religieux,  que philosophiques et littéraires,. Il y a dans  son oeuvre une dimension d'universalité, d'humanisme. Elle a vécu le siècle,  et elle l'a traduit dans son oeuvre romanesque et autobiographique, dans des essais de toutes sortes, dans sa correspondance. Tousces textes sont marqués par une générosité exceptionnelle,  un désir d'améliorer la  condition humaine en plaçant toujours un immense espoir dans l'éducation.

Ce livre éclaire  l'unité de la pensée et de l'imaginaire sandien dans une diversité étonnante d'écritures et de genres. Il souligne aussi la modernité d'une oeuvre dont le succès en France et dans le monde est toujours grandissant depuis le dernier tiers du XXème.

Si les études sandiennes sont nombreuses, on n'avait jamais encore abordé l'ensemble de ses textes,  de façon aussi personnelle,  en refusant de séparer,  pour comprendre cette oeuvre en profondeur, la personnalité,  la pensée,  et l'art de l'auteure. Un seul fil rouge réunit,  dans la continuité, les trois parties de ce livre : la générosité,  "l'oeil du coeur"                             

           Couv george sand de l universel a l intimeCouv george sand de l universel a l intime (1.53 Mo)    

Gérard  Peylet, professeur à l'université Bordeaux Montaigne,  est spécialiste de littérature moderne et contemporaine, plus particulièrement  du XIXème siècle, du romantisme et de la littérature 'fin de siècle '. Jusqu'en 2015, il a dirigé dans cette université le LaPRIL ( Laboratoire  pluridisciplinaire de recherches sur l'imaginaire appliquées à la littérature ). Il a publié récemment  Joseph Rouffanche : une grande voix poétique ( PULIM, 2019 ), L'intime en question aujourd'hui ( Edilivre,2020 ) et ce territoire auquel on appartient (Edilivre, 2020).                                                                                                                                                                       

                                                                                                   

 Les arduans publient : 

                                             2019

Gérard Peylet : Joseph Rouffanche, une grande voix poétique, PULIM, 2019

Chantal Detcherry,  Histoires à lire au crépuscule, 2019, Passiflore

CG Dubois, Entre mythe et histoire, quelques cas de “clairobscur” dans l’histoire des débuts du christianisme                  collection Eidôlon n°126, PUB, 2019

                                             2020

Marie-Hélène Sainton : Destinées singulières (7 femmes artistes du XIXème), Editions La p'tite Hélène janvier 2020

Bernard Puel : La pensée du pluriel, Editeur Académia de Louvain la Neuve, relayé pour la France, par L'Harmattan, mars 2020.

Gérard Peylet : Ce territoire auquel on appartient, Editions Edilivre, octobre 2020.

Jean Yves Laurichesse : Lignes de terre. Écrire le monde rural aujourd'hui, Bibliothèques des Lettres Modetnes, Minard, 2020

Chantal Detcherry : Histoires à lire au crépuscule, Éditions Passiflore,  Prix de la nouvelle de l'Académie française,  nov 2020

Madeleine Lenoble, Histoires douces amères,  Collection "destins du monde" , Les dossiers d'Aquitaine,  décembre 2020

                                            2021

Chantal Detcherry : Beaux habitants de l'univers,  Éditions Passiflore,  2021

Geneviève Dubois : Langage en déshérence,  L'Harmattan,  mars 2021

Gérard Peylet : George Sand de l'universel à l'intime : l'oeil du coeur,  PUB, septembre 2021

Michel Rey :  Retour à Florence,  L'Harmattan, 2021

Chantal Detcherry : Entre lande et ciel, livre d'aquarelles sur les chapelles romanes, avec le peintre Philippe Valliez, Editions Passiflore, 2021

Jean-Yves Laurichesse : Retour à Oppedette, Le temps qu'il fait, 2021

                                             2022

Gérard Peylet : En toute liberté. Chroniques d'un citoyen humaniste, tome II, Edilivre 2022

Jean-Yves Laurichesse, Les Noces rouges selon Bruegel, Ateliers Henry Dougier, coll." Le roman d'un chef-d'oeuvre" 2022

Michel Prat : Lamparos de la mémoire, 2022, Alors viendra la nuit, Samizdat 2022, Réflexions sur la Grande Réinitialisation, Samizdat, 2022.

                                            2023

Antony Soron : Le béret du maître, Editions Passiflore janvier 2023.

Marie-Hélène Lafon : Les Sources, Editions Buchet-Chastel janvier 2023

                                   De la source vive à la création, actes du colloque de l'ARDUA, sous la direction d'Agnès Lhermitte, Editions Passiflore, janvier 2023

Chantal Detcherry : Les jours de sable, Editions Passiflore janvier 2023

Fabienne Marié Liger : Apollinaire, Cendrars, Maïakowski, Esthétique du monde moderne et quête identitaire, Editions L'Harmattan,  février 2023.

Jean-Yves Laurichesse, Les réalités premières, Editions La guépine, septembre 2023

Carole Martinez, une Odyssée au féminin, actes du colloque de l'ARDUA, sous la direction d'Agnès Lhermitte et Marie-Fabienne Marié Liger, Editions L'Harmattan décembre 2023

Antony Soron, Les envolées front-deuses, Editions Passiflore, à paraître février 2024.

 

 

 

 

 

 

Devenez mécène de l'ARDUA :

Mecenat ardua 1 pdf

Pour plus d'informations

cliquer ici :

Mécènat arduaMécènat ardua

bordeaux-mairie-2.jpg
Conseil général de la Gironde